Exposition d’aquarelles de l’artiste-peintre Erlina DOHO

Un avant-goût du parcours historique, patrimonial et touristique de la ville de Clermont ! 

Qui est Erlina Doho ?

Erlina Doho est née à Bali, Indonésie, au sein d’une famille d’artistes. Son père, Sendjojo Doho, peintre majeur en Indonésie, sa vie artistique et ses valeurs humaines prédestinent Erlina à la création artistique depuis son plus jeune âge. Erlina Doho est aujourd’hui artiste peintre, illustratrice et auteure de performances en art visuel.  

Elle a reçu le prix de peinture de l’UNESCO en 1988 et des médailles de peinture au Japon, ainsi que de nombreux autres prix en France et en Indonésie.   En 1994, elle conclut ses études à l’Ecole Nationale des Beaux Art de Yogyakarta, Indonésie, et obtient le Prix d’honneur de la peinture. Ensuite, elle étudie à l’Académie Centrale des Beaux Art de Pékin, Chine, jusqu’en 1997.

Depuis, elle a illustré des livres avec Sun Focus Foundation à Hong Kong et elle a exposé un peu partout dans le monde, en Indonésie, à Singapour, en Chine, au Japon, en Inde, en Allemagne, en Hollande et en Italie.

Après ses expériences à travers le monde, Erlina Doho expose à Paris en 2000, avant de s’installer à Clermont en 2002, où, à côté de ses activités d’artiste peintre, elle commence à travailler en tant qu’illustratrice avec les éditions Ilori de Beauvais.   Inspirée par la richesse architecturale de Clermont, Erlina Doho reçoit le prix de la ville « Peindre dans la Rue », à l’occasion de « La Journée du Patrimoine 2008 ».

Plusieurs de ses créations exaltant la ville de Clermont font l’objet d’une exposition permanente auprès du public et sont aussi collectionnées par des amoureux d’art.

Refonte du parcours historique, patrimonial et touristique de la ville de Clermont

En 2021, pour la refonte de son parcours patrimonial et touristique, la ville de Clermont lui passe commande d’aquarelles représentant les monuments ou les personnages célèbres de la ville, afin d’illustrer les 25 panneaux qui vont être implantés en septembre prochain sur la commune.

Ces panneaux comprendront illustrations (dont ses aquarelles) ainsi qu’explications du monument ou du personnage, bilingues (français – anglais) : nombre d’étrangers circulent dans la ville (cyclotouristes de la «Paris-Londres» ou des chemins de St Jacques de Compostelle venus de Hollande ou de Belgique).